Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 11:41

    « ……vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. » 

  

- Yeshoua (Jésus) dit alors aux Juifs qui l’avaient cru: « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, et vous connaîtrez la vérité et la vérité vous libérera. »

Ils lui répondirent: « Nous sommes la descendance d’Abraham et jamais nous n’avons été esclaves de personne. Comment peux-tu dire: Vous deviendrez libres?  Jésus leur répondit: « En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave. » (Jean 8 :31)

 

Lorsque jésus prononce ces paroles il est en présence d’un grand nombre de personne : il y a une majorité de juif, croyant pour la plupart, sans doute quelques incrédules, ainsi que des non juifs et des étrangers dont certains sont déjà des disciples de jésus. Par ces mots, le Maitre veut nous fait comprendre que nous sommes tous esclave de quelque chose ou de quelqu’un, soit une religion ,une organisation, politique ou non. Nous pouvons aussi être esclave d’une ou plusieurs  personnes ou de pratiques plus ou moins douteuse, etc.

 

Mais qu’elle est cette vérité que Dieu nous adresse par la bouche de son fils et que Yeshoua veut que nous connaissions ?

Que devons nous absolument savoir ?

 

Dans ces versets de l’Évangile de Jean, il y a 4 choses importantes.

Premièrement il pose une une condition, « SI vous demeurez dans ma Parole ».

Deuxièmement il y une allusion à la connaissance. «  Vous connaitrez la vérité. »

Troisièmement il ya une Vérité à savoir : La Vérité.

Quatrièmement il y a cette Liberté qui découle des trois propos précédents.

 

Commençons par le début :

 

  « SI vous demeurez dans ma Parole » nous savons que la Parole c’est Yeshoua.

Le verbe demeurer (associé à la demeure, l’habitation, le Temple) est très important. On pourrait dire « si vous demeurez ou habitez dans Yeshoua  ». Nous devons donc obligatoirement demeurer en Yeshoua, c’est une condition sine qua none.

Yeshoua est le Lieu ou la demeure que Dieu a établie au milieu de son peuple. « J’établirai ma demeure au milieu de vous, et mon âme ne vous aura point en horreur. » «   Israël est en sécurité dans sa demeure, La source de Jacob est à part Dans un pays de blé et de moût, Et son ciel distille la rosée. » « Et moi, j’ai bâti une maison qui sera ta demeure, un lieu où tu résideras éternellement ! »

 

- Demeurer dans la Parole de Yeshoua, la Torah vivante, signifie aussi qu’il faut croire, connaitre, étudier cette Parole ou doctrine, la faire sienne, la garder et obéir à ces commandements. « Quiconque va plus loin et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils. »

Ou, pour les incrédules : «… et sa parole ne demeure point en vous, parce que vous ne croyez pas à celui qu’il a envoyé. »

- Si nous demeurons en Yeshoua, lui demeure en nous : «   Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui–même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. »

- Si Yeshoua demeure en nous, Le Père aussi demeure en nous : « Ne crois tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi–même ; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres. »

Maintenant que le Père et le fils demeurent en nous et que nous demeurons en eux, nous somme vraiment des disciples de Yeshoua, nous pouvons entrer dans la connaissance de la vérité. Nous le pouvons grâce à l’Esprit Saint qui habite aussi en nous : « Nous connaissons que nous demeurons en lui, et qu’il demeure en nous, en ce qu’il nous a donné de son Esprit. »

Cette vérité que le monde ne peut recevoir : «   l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » « Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui–même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. »

- Demeurer en Yeshoua nous fait produire de beaux fruits : « Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » «  Mais le fruit de l’Esprit est l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur, la tempérance, contre de telles choses, il n’y a pas de loi. »

« Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille ton des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ? »

Mt 7:20 «  C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. »

 

  - Vous connaitrez la vérité.

Comme il est dit plus haut, cette vérité est liée à la connaissance, à la connaissance de Dieu lui-même :

« ….qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. »

« Conduis moi dans ta vérité, et instruis moi ; Car tu es le Dieu de mon salut, Tu es toujours mon espérance. » « Tu descendis sur la montagne de Sinaï, tu leur parlas du haut des cieux, et tu leur donnas des ordonnances justes, des lois de vérité, des préceptes et des commandements excellents. »

La vérité est dans la loi (la torah) de Dieu : « Je choisis la voie de la vérité, Je place tes lois sous mes yeux ».

Mais, sans connaissance l’existence est compromise :

 « Mon peuple est détruit, faute de connaissance; car toi, tu as rejeté la connaissance,……. Car tu as oublié la loi de ton Dieu, …….. »

 

Yeshoua dit : « ….Je Suis la Vérité…. »

La vérité dans l’Amour : « … mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. »

La vérité qui sanctifie : « Sanctifie les par ta vérité ….. »

La vérité éternelle : « …à cause de la vérité qui demeure en nous, et qui sera avec nous pour l’éternité: »

La Vérité qui mène au Salut :

« Conduis moi dans ta vérité, et instruis moi ; Car tu es le Dieu de mon salut, Tu es toujours mon espérance. »

« Je ne retiens pas dans mon cœur ta justice, Je publie ta vérité et ton salut ; Je ne cache pas ta bonté et ta fidélité Dans la grande assemblée. »

Celui qui dit la vérité proclame la justice :

« Ta justice est une justice éternelle, Et ta loi est la vérité. » « Tu es proche, ô Eternel ! Et tous tes commandements sont la vérité. Le fondement de ta parole est la vérité, Et toutes les lois de ta justice sont éternelles. »

 

- Seule la connaissance de la vérité peut nous affranchir de tous péchés !

Mais où trouver cette connaissance si ce n’est dans les Ecritures Saintes ?

 « Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance. »

« Ayant donc cette espérance, nous usons d’une grande liberté,… »

Cette connaissance nous libère de toutes formes d’esclavages.

« Ne savez vous pas qu'en vous livrant à quelqu'un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice ? »

 

- Que faisiez-vous avant de rencontrer Yeshoua ? Beaucoup de nous étions dans l’idolâtrie, attachaient aux superstitions, esclaves de doctrines douteuses, marchant dans l’obscurité suivant de faux dieux, sous le joug de la servitude. Certains de nous étaient esclaves de faux enseignements, de fausses doctrines et divers gourous, de loups déguisés en brebis, etc.

« C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. »

2Co 3:17 «  Or, le Seigneur c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.

 Qu’elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté de la gloire des enfants de Dieu. »

 

- Mais attentions cette liberté est relative et les Ecritures nous mettes en garde contre les dérives et les excès que malheureusement l’on constate de nos jours dans un bon nombre d’assemblée :

 Ga 5:13  «  Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez–vous, par la charité, serviteurs les uns des autres.

1Pi 2:16 «  étant libres, sans faire de la liberté un voile qui couvre la méchanceté, mais agissant comme des serviteurs de Dieu. »

1Co 8:9  « Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d’achoppement pour les faibles. »

 

Une foi Libéré du péché nous devenons une nouvelle créature :

 

« Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. »

Cette liberté fait de nous des hommes et des femmes nouveaux et nous emmène jusqu’au  royaume de Dieu.

« Yeshoua lui répondit : En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. »

Ga 6:15 «  Car ce n’est rien que d’être circoncis ou incirconcis ; ce qui est quelque chose, c’est d’être une nouvelle créature. »

 

Au terme de cette petite étude, voici résumé  ce qui est essentiel :

 

"Quand l’épreuve est rude, les paroles du Christ: "Je suis la vérité," nous élèvent aussitôt au domaine où ne peuvent entrer ni le doute ni le mensonge. Christ, Fils de Dieu et Fils de l’Homme; Christ qui réunit le visible et l’invisible; Christ, qui réconcilie le pécheur avec Celui qui est sans péché: en Lui demeure, essentiellement et éternellement, tout ce qui nous est présenté dans les images qui nous entourent": ordre, beauté, pureté et amour.

(Westcott).

 

 - Cette vérité, Dieu la veut reproduite en nous. Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au–dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses :

«   Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l’œuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,  jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Yeshoua. »

 

 

Nous pratiquons, ou nous ne pratiquons pas la vérité :

« Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées ;  mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Dieu. »

Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

 

Recevoir cette vérité, c’est être affranchi car elle correspond à la loi de notre existence. C’est par la vérité que nous sommes sanctifiés :

 « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité. » (Jean 17 :17)

 

Amen.

                                                                                                                                          

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : MESSIANISITE. La Vérité sur le Messie YESHOUA.
  • MESSIANISITE. La Vérité sur le Messie YESHOUA.
  • : Un site pour les Croyants Messianiques et pour tous ceux qui recherchent la Vérité.La Parole de Dieu nous enseigne que le monde tel qu’il est, est destiné à une fin et un jugement, nul ne doit l’ignorer. Le Salut est pour tous, sans exceptions. Mais pour cela, un retour aux racines de la Foi est nécessaire. Ces racines prennent naissance dans les livres de la Thora et se prolongent dans les Évangiles. Ne refusons pas la main tendue par notre Adon Yeshoua, bientôt il sera trop tard.
  • Contact

Véritables Croyants.

« Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! Et ne faites vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46.) 

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » (Mathieu 7 :21).

- Quelle est donc cette volonté que Jésus (Yeshoua) veut nous voir accomplir ?

- Un très grand nombre de Croyant (ou Chrétien) pense qu’il suffit de croire pour être sauvé. Pourtant ce n’est pas ce que la Parole de Dieu nous enseigne. Il faut croire, certes, mais ce n’est pas suffisant, il faut aussi mettre la Parole de Dieu en pratique. Pour cela il faut bien connaitre les Ecritures, les étudier, les comprendre et les pratiquer.


- C’est ce que se modeste Blog va s’efforcé de faire !

Recherche