Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 20:36

 

 

« La Bible… est un livre juif. On ne peut la lire ou l’expliquer si on n’est pas prêts à devenir juif parmi les Juifs »

 Karl Barth.

« Ton peuple sera mon peuple… ton Dieu sera mon Dieu » - Ruth 1 :16


Sans-titre.jpgLa question est là qui doit nous interpeller, nous sonder, nous placer devant un choix. On pourrait finalement intituler ce message : « Juifs et Chrétiens, frères ennemis ? »… Car en fait, si le judaïsme et le christianisme sont deux religions distinctes, cela signifie que les Juifs et les chrétiens seraient des « frères ennemis ». En effet, n’avons-nous pas le même Père ?... Ne lisons-nous pas la même Bible, et notre foi n’est-elle pas fondée sur la même base scripturaire que les Apôtres du temps de Jésus ?... Ces derniers n’avaient en effet comme seules Ecritures, l’AT.


Prenons une autre image. Au départ, les chrétiens représentaient « une secte juive ». Secte vient du latin secare qui veut dire couper. Les chrétiens étaient issus du judaïsme mais coupés, séparés. Or n’est-il pas vrai que le mot « religion » signifie réunir – religare en latin ? Donc si nous sommes unis ou reliés à D.ieu en tant qu’enfants de Dieu, comment expliquer que le judaïsme est aussi « relié » à D.ieu ?... Devons-nous vivre « écartelés » ?


Schizophrénie spirituelle

Voilà le problème de l’Eglise d’aujourd’hui : elle vit une sorte de schizophrénie spirituelle. En tant que chrétiens, nous réalisons que nous sommes distincts du peuple juif et du judaïsme, mais nous savons intuitivement (c’est aussi une réalité objective) que nous sommes de la même racine, celle des patriarches Abraham, Isaac et Jacob. L’apôtre Paul (Romains 11) donne une superbe image de l’olivier sur lequel les chrétiens sont greffés, « au milieu des branches » d’Israël (1). Nous bénéficions donc de la même sève et de la même racine !


C’est alors que je reçus récemment les propos d’un ami chrétien de France. J’avais cité dans une lettre un texte d’Esaïe à propos de « la vengeance de D.ieu » à l’égard des nations et de Sa consolation envers Son peuple Israël, appelés dans le texte « les affligés de Sion ». (Esaïe 61) : « L'Esprit du Seigneur, l'Eternel, est sur moi...  pour publier... un jour de vengeance de notre Dieu ; pour consoler tous les affligés ; pour accorder aux affligés de Sion, pour leur donner un diadème au lieu de la cendre, une huile de joie au lieu du deuil, un vêtement de louange au lieu d'un esprit abattu, afin qu'on les appelle des térébinthes de la justice, une plantation de l'Eternel, pour servir à SA gloire » - Esaïe 61

Dans ce texte d’Esaïe, nous avons les 3 premiers versets cités par Jésus en Luc 4, évoquant « l’année de grâce de l’Eternel ». Et nous savons que cette phrase n’est pas terminée, elle se poursuit : « … et un jour de vengeance de notre D.ieu ». Selon le prophète, ce temps concerne les derniers temps – le temps de la consolation d’Israël notamment et de la vengeance envers les nations.


La réponse de « notre ami » me choqua : « Je me refuse à utiliser les textes de l'AT pour autre chose qu'un éclairage du NT et de ce que nous dit et nous demande le Christ », dit-il.

Cette réflexion abrupte signifie que nous aurions 2 textes ou 2 bases scripturaires – l’Ancien Testament (AT) et le Nouveau Testament (NT) – et que le NT primerait sur l’AT. C’est normal, dirons certains, puisque le NT représente « la Nouvelle alliance ». Mais devons-nous pour cela, affirmer que l’AT - la Torah, les Psaumes et les Prophètes – sont caduques, et ne seraient que vieilleries dépassées ?... - Bien sûr que non - « Loin de là », écrira Paul. Jésus n’a-t-il pas dit qu’Il n’enlèverait aucun « yod » de la Loi (2) ? La plus petite lettre a en effet son importance et « l’AT » est encore la Parole de Dieu pour hier, aujourd’hui et demain. Elle est l’Alliance de D.ieu pour Israël et pour l’humanité. Au lieu d’être écartelés entre la Torah et la Nouvelle Alliance, croyons que D.ieu a conclu avec l’homme UNE Alliance (brit e’had) et que cette Alliance ne change pas, car elle est éternelle.


Dans la pensée chrétienne, la Parole dit que Jésus est le début et la fin, « l’alpha et l’Omega » (Apo 22:13). Le Seigneur de gloire était présent à la création du monde, Il a inspiré les écrivains qui ont écrit la Bible toute entière, et rien ne peut être ajouté ou soustrait (Apo 22 :18-19) à ce qui nous a été légué. Nous connaissons l’épisode des pèlerins d’Emmaüs – Jésus parla à ces croyants, leur disant : « Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait » - Luc 24:27. « Les Ecritures » représentent l’AT et elles ne sont pas caduques, elles sont la clé pour comprendre le projet de D.ieu.

 

La reconnaissance de cette réalité biblique implique donc des « décisions de foi ». Si je ne veux pas continuer à être perturbé dans ma foi, à savoir comment appréhender la réalité et la vérité permanente de la Loi vétérotestamentaire (AT) en sachant que je suis aussi dans la nouvelle Alliance (« né de nouveau en Jésus »), je dois accepter certains paramètres. Cela signifie que je crois que :

 

- le peuple juif et Israël en général possède (ad olam, pour toujours) une place dans le plan divin. Ainsi, l’Eglise ne peut pas ni ne doit se couper d’Israël, mais au contraire l’aimer et les respecter comme le frère aîné ;

 - les prophéties ne sont pas encore toutes accomplies, et elles intéressent les chrétiens au plus haut point ;

 - l’Eglise a subi une influence majeure depuis le tout début de son existence. En se coupant d’Israël, elle perd son identité, en adoptant le point de vue des nations et en subissant notamment l’influence de la philosophie grecque ;

 - le judaïsme et le christianisme ne sont pas antinomiques (qui s’excluraient). Jésus, Paul et les apôtres pratiquaient le judaïsme, venaient au Temple, priaient trois fois par jour ; ils n’ont pas rompu avec le judaïsme. Ainsi le christianisme n’est pas une religion nouvelle, mais une foi renouvelée issue de la foi juive.

 

Influences du paganisme

A partir du roi Constantin, on assista à l’entrée du paganisme dans l’Eglise, Constantin n’étant pas chrétien. Il se serait converti tardivement et baptisé alors qu’il était mourant. Dans l’Église primitive, Henry Chadwick (3) a dit de lui : « Comme son père, Constantin adorait le Soleil invaincu ; (...) on ne doit pas voir dans sa conversion un effet de la grâce (...), mais le calcul d’un chef militaire. Sa compréhension de la doctrine chrétienne ne fut jamais très claire. Néanmoins, il était sûr d’une chose : la victoire au combat était un don du Dieu des chrétiens ».

 

Pour apporter la paix à l’Empire, l’Empereur Constantin donna un statut officiel au Christianisme. Il déclara le Christianisme comme religion d’Etat, forçant les païens à se baptiser. Constantin savait qu’il lui fallait unir le paganisme et le Christianisme. L’église romaine était corrompue par les païens “convertis” devant être pacifiés ; la solution trouvée fut la « christianisation » des idoles. Ainsi, les religions babyloniennes furent-elles introduites par Constantin vers 313 (cf Concile de Nicée en 325). Constantin et l’Eglise romaine corrompirent le Christianisme afin de le rendre plus acceptable aux païens convertis par la force.

 

Les Fêtes païennes furent renommées « Fêtes chrétiennes ». En 375, l’Eglise de Rome sous le Pape Julius I annonça simplement que la date de naissance du Christ fut “découverte” comme étant le 25 décembre ; cela fut accepté comme telle par les “fidèles”. Le festival de Saturnalia et l’anniversaire de Mithra pouvaient dorénavant être célébrés en tant que l’anniversaire du Christ ! (A. Weigall, affirmait en 1928 : "Pendant trois siècles et demi, le plus puissant rival du christianisme fut la religion connue sous le nom de mithriacisme (…). Une grande partie de sa doctrine et de ses rites fut adoptée par l’Eglise ; ainsi fut-elle pratiquement absorbée par sa rivale" (The Paganism in our Christianity).

 

Quant aux statues, la nudité païenne fut couverte avec le costume d’une Christianité déformée. Les coutumes païennes impliquant vêtements, chandelles, encens, images, et processions furent toutes incorporées dans l’adoration de l’Eglise, se poursuivant jusqu’aux nos jours. Les rituels païens et idoles prirent des noms chrétiens (ex. : Jésus-Christ était présenté comme le soleil de la divinité remplaçant le Dieu du soleil Sol Invictus).

 

Les fausses doctrines dès les premiers temps : durant les trois siècles de l'Ere chrétienne, l'Eglise chrétienne conserva sa pureté. Elle subit d'incessantes persécutions ; les chrétiens furent jetés aux lions dans les arènes de Rome, plusieurs furent brûlé vifs, comme torches vivantes, d'autres se firent écarteler vivants ou arracher les yeux. Cependant ils demeurèrent fidèles à leur foi chrétienne jusqu'à la mort. Lorsque le diable vit qu'il n'atteignait pas ses objectifs par la persécution, il tenta de détruire l'Eglise par la corruption interne. C’est ainsi qu’au 4e siècle, après la conversion de Constantin, les grands changements eurent lieu dans l'Eglise chrétienne :

 - L'adoration des saints fut incorporée prenant ainsi la place des dieux du paganisme,

 - Marie, la mère de Jésus, fut élevée pour prendre la place des déesses féminines du paganisme,

 - Les fêtes païennes furent transformées en fêtes chrétiennes et en jours sacrés,

 - Le sacrifice de la messe fut développé et remplaça le souper de la « cène »,

 - La doctrine des peines éternelles et de l'immortalité naturelle de l'âme fut introduite dans l'Eglise pour mieux soumettre l'église,

 - L'observation du dimanche se répandit dans le reste du christianisme. En fait, c'est le roi Constantin qui passa la première loi civile du dimanche par laquelle il déclara que tous devaient se reposer au jour du soleil.

 

Premières conclusions

L’Eglise s’est revêtue de haillons, s’étant dépouillée de ses habits juifs, et devenant par le mélange du paganisme, une « prostituée ». Jésus n’a jamais cessé d’être juif, il est né juif et mort juif…. Et comme Jésus l’a affirmé à une Samaritaine, « le salut vient des Juifs » (Jn 4:22).

En conclusion, sans être honteux d’être appelés « chrétiens » (nous faisons partie que nous le voulions ou non du Corps de Christ), recherchons la vraie signification (« disciple de Christ » serait plus juste), et quel lien avons-nous avec le judaïsme biblique. Démarquons-nous de l’esprit babylonien et religieux qui habite souvent la Chrétienté, et recherchons nos racines hébraïques. En somme, mettons en pratique « la Loi » qui se résume en deux : 1) Aime le Seigneur l’Eternel de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute force et de toute ta pensée, et 2) aime ton prochain comme toi-même » (Luc 10:27)…. Et « tous verront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13:35).

 

1. De nombreuses traductions traduisent hélas « à la place de ». Une telle formulation peut donner l’idée que l’Eglise a remplacé Israël…

2. Jésus parlait évidemment de la Torah (traduit par « Loi). Or, la Torah est l’enseignement de Dieu, littéralement. Il n’y a rien de mauvais dans l’enseignement divin - au contraire, cet « enseignement » nous fait vivre.

3. Henry Chadwick (1920-2008) était un pasteur et un universitaire anglais, éminent historien de l'Église primitive.


 

 

 

(Article paru dans le "Sonnez la trompette" n° 97 – sept 2012)

Jeudi 20 septembre 2012

- Publié dans : Enseignement - Par Pasteur Gerald FRUHINSHOLZ

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

dr benzerfa 16/06/2013 20:18

l'evolution de l'humanite dans la dimension terreenne (environnement,socialement,culturelement et technologiquement) a fait de telle sorte qu'elle efface certains reperes,qui permetais a l'homme,
lorsque son createur, le tout puissant,lui rappelait le comment et pourquoi de son existence sur terre;par certains moyens divin:telque l'envoie de messies et prophetes pour endiguer les derives
sociales et eveiller les conciences;avec parfois meme l'extreme punition ,le dechenement de dame nature comme le deluge etc...prenons exemple du dernier livre saint le coran apres la torra et
l'evangile, il est dit que le message de dieu et complet et compris par tous sans exception.Moise a scelle les principes de base de vie saine, dans la torra et les dix commandements,avec des
miracles jamais vus par les humains,accomplis devant leur yeux,pour que le peuple juif n'ait plus d'excuses quand a son egarrement dans les dedales du parcour du temps etl'enrichissement et
l'allienement temporrelle au cour des eres avenirs et" sans messie ".Malgres l'egarement d'une partie du peuple elu,Dieu de par sa grande mesirecorde etsa bonte'pour ce peuple digne fils d'abraham
voulu consolider le testament ancien de moise par le miracle de l'esprit sain,inssufle' a la vierge marie pour donner vie a la voix et parole de Dieu;aissa,jesus ou joshua a fait son devoir jusqu'a
la croix,le dernier messie juif pour le peuple juif a ete sacrifie' pour qu'il incarne la soufrance de l'ame du peuple juif representant le choix qu'ils ont fait entre la delivrance, la lumiere
divine et Rome avec tous ces attributs et privileges terreens vouees aux tenebres.Audela de l'image, il ya le message; ainsi s'arrete et s'acheve la messianite pour le peuple juif ,a eux de se
l'approprie' ou de le laisser a manipulation et deperdition;ceux du peuple juif qui ont preserves les preceptes de l'ancien testament seront sains et saufs avec recompense promise par Dieu.les
autre sont arrives a subires le mariage pour tous.

Carol Vialle 13/06/2013 22:03

BonjourL Votre concept de base est juste : rabbi Ieoshua était juif, né juif, mort juif et les premiers VRAIS chrétiens suivaient bien la Torah. Il faut cependant différencier les vrais
judéo-chrétiens (qui obéissent au Décalogue, au Shabbat le samedi, aux fêtes demandées par l'Eternel (la vraie Pâque, la vraie Pentecôte, la fête des tabernacles), au calendrier lunaire pour fêter
dignement chaque néoménie etc. je ne trouve absolument plus rien de tout ça dans les églises qui se disent "chrétiennes" mais qui sont toutes fortement souillées de catholicisme et de ses rites
païens. Je citerai le Deut 4:2 à cet effet. il est évident que Christ y a obéi, puisque juif, et lui même a bien précisé qu'il n'était pas venu abolir la loi des anciens (Matth 5:17) ... Les 4
conciles s'en sont chargés et ont créé une nouvelle religion, qui a fait des ramifications. Elle n'a plus rien de chrétien ... Les Protestants fêtent bien Noël (qui signifie "pas de Dieu") et se
reposent le Dimanche, n'est-ce pas ?
Que la paix soit avec vous
CV

Dr benzerfa 01/06/2013 13:34

ne douter point ,cher croyant, de la clairvoyance du seigneur.ceux qui ont choisi de s'eloigner et baffouer les preceptes divin au nom de l'hedonisme et du malin,n'ont guere d'illusion quand a leur
destinee,ils le savent,et c'est leur choix.Rappelez vous, lorsque noe sur l'arche voulai s'auver son fils,que lui repondit il?et que lui ordonna dieu?vous n'y pouvai rien. NE SOYER PAS DUPE,le
malin ne recrute que ceux qui le veulent bien,le malin n'ordonne pas ,il propose et a nous de disposer en toute liberte de choix;le choix est propre a l'homme,fils d'adamet eve afin de le
differencier des autres creatures du seigneure et incarner sa magnifiscience sur terre.et en finalite pour que la sentence de dieu lors du jugement dernier soit juste et approuvee.Protegeons nous
par la priere et l'education de nos enfants aux preceptes des livres saints .il n'y a qu'un seul dieu,dieu d'abraham,moise et mahomet est son dernier prophete;l'esprit saint est le miracle et l'ame
de dieu insuflee a la sainte marie;et donc le paradis est un droit et l'enfer et de meme un droit respectif pour chacune des descendants d'adam et eve ayant fait leur choix quand a leur precepte de
vie sur terre.a suivre...

dr benzerfa 28/05/2013 12:43

dans le sens d'une confiance absolu a dieu,je vous rejoint,mais, ne faudrait il pas donner un nouveau souffle a l'humanite;telqu'on a assister lors de la chute du mur de berlin et constater cet
elan de rapprochement des peuples sans confrontation religieuses,culturelle,ethique ou sociale.un elan juste humain pour honorer le statut de l'homme avec un grand H,ayant traverse les eres en
s'enrichissant des evenements temporels et acceptant la lourde charge que dieu lui incomba sur terre,qui est de veiller a l'harmonie de tout etres vivants sous la magnifiscience de son createur.mon
voeux,est de soulever une hypothese,afin qu'elle soit etudie par les sages et decideur de ce monde.en quoi la foi d'un chretien serait elle affectee,si il adviendrait que le st siege du vatican
soit transferer a jerusalem.jerusalem,terre du st esprit,afin que son message rayonne de la ou il a commence' et redonner un nouveau souffle de paix a l'humanite et se rapprocher de la verite.le
peuple juif se reconciliera avec son histoire et son lourd testament avec reconnaissance du st esprit comme messie du peuple juif,hais et trahis par un roi cupide et vereux du nom d'erode.rome
s'etant approprie la chretiente par necessite du fait de l'affaiblissement de son empire et d'autre motif d'ordre strategique,alors que jerusalem lui revient tout naturellement la paternalite du st
siege et centre de rayonnemet du message divin.MASQUER L'HISTOIRE N'EST PAS GLORIFIQUE POUR LE VATICAN ,MAIS LA DEMASQUER NE PEUT QUE L'ANOBLIR.

Christian Douce 28/05/2013 21:25



Les sages et les  decideurs de ce monde ne sembles pas tres preocupés par D.ieu, au contraire, leur but est de nier l'existence de D.ieu et de la faire nier aux autres. Le monde git au
pouvoir du Malin...La preuve, les evenement de France le montre bien...faire de l'Europe un etat paien:rejet du mariage tel que D.ieu l'a etabli. Le soufle que l'humanité a besoin c'est le soufle
de l'Esprit Saint de D.ieu. A suivre.....



dr benzerfa 26/04/2013 16:04

mes respects pour feu mr ghennassia,que dieu l'acceuille dans son vaste paradis;quand a la reflexion sur l'origine et le devenir des juifs messianiques, me pousse a s'oulever une remarque
pertinante et comme importante sur le cour historique de la chretiente:EST CE QUE LE VATICAN AVOUERA SON INCAPACITE AVERRE' DE TRANSMETTRE LA FOI ORIGINELLE DU SAINT ESPRIT? et de fait reconnaitre
le droit de centre de rayonnement de la predicatio de la foi chretienne ou messianique, le retour logique a la terre biblique "JERUSALEM".cet evennement me rapel apres mure reflexion,l'examen divin
que les musulmans ont traverse',lorsque dieu le clement et mesirecordieu, ordonna de transferer le centre d'interet et de rayonnement des prieres(QUIBLA)D'ELQUODS jerusalem vers la meque;cet examen
de l'accomplissement de la foi etait de mesurer la profondeur et la solidite du message divin a travers son prophete mahomet(qsssl).et ainsi ,leguer a l'humanite'ces deux emplacements distincts,de
par leur importances uniques pour dieu,afin de repandre son message eternel.donc, la question est pose' est ce que le peuple chretien acceptera de transferer son centre d'interet st de rayonnement
de rome vers jerusalem. dieu, dans sa magnifiscience et clair-voyance laissa jerusalem pour le retour du saint esprit,une terre receptacle de la verite',tourmente'car etant la cle pour comprendre
le le projet de dieu.ET? SELON LES ECRITS? N'EST CE pas a elquods que la verite sera dite a l'humanite' lors du retour du saint esprit? quelle belle occasion de reconcillier le peuple juif avec son
histoire, et de combler cette soif de verite' par la reconnaissance du saint esprit comme messie du peuple juif,dignes fils d'israel;ainsi,le devoir de l'eglise sera accomplis et les peuples du
monde pourront vivre en paix ,cote a cote,en attendant la verite qui les reunira. je vous invite, par cet ecrit ,de faire valoir le droit du peuple juif de se reaproprier le royaume du saint
esprit, afin que la prophetie s'accomplisse.DIEU NOUS EN EST TEMOIN.

Christian Douce 26/04/2013 18:26



D.ieu a un plan pour son Peuple et ces Enfants  En son temps Il retabliera toutes choses...faisons Lui confiance.


Amen



Présentation

  • : MESSIANISITE. La Vérité sur le Messie YESHOUA.
  • MESSIANISITE. La Vérité sur le Messie YESHOUA.
  • : Un site pour les Croyants Messianiques et pour tous ceux qui recherchent la Vérité.La Parole de Dieu nous enseigne que le monde tel qu’il est, est destiné à une fin et un jugement, nul ne doit l’ignorer. Le Salut est pour tous, sans exceptions. Mais pour cela, un retour aux racines de la Foi est nécessaire. Ces racines prennent naissance dans les livres de la Thora et se prolongent dans les Évangiles. Ne refusons pas la main tendue par notre Adon Yeshoua, bientôt il sera trop tard.
  • Contact

Véritables Croyants.

« Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! Et ne faites vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46.) 

« Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui–là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. » (Mathieu 7 :21).

- Quelle est donc cette volonté que Jésus (Yeshoua) veut nous voir accomplir ?

- Un très grand nombre de Croyant (ou Chrétien) pense qu’il suffit de croire pour être sauvé. Pourtant ce n’est pas ce que la Parole de Dieu nous enseigne. Il faut croire, certes, mais ce n’est pas suffisant, il faut aussi mettre la Parole de Dieu en pratique. Pour cela il faut bien connaitre les Ecritures, les étudier, les comprendre et les pratiquer.


- C’est ce que se modeste Blog va s’efforcé de faire !

Recherche